Accueil / Placement de produit / James Bond : film ou spot publicitaire de luxe ?

James Bond : film ou spot publicitaire de luxe ?

Vitrine de luxe pour les marques, un film de l’agent 007 est un écran publicitaire qui se monnaie de plus en plus cher, car apparaître en scène à ses côtés est  un gage de nombreuses retombées économiques. Explications…

L’historique placement de produits de l’agent 007

Les derniers épisodes de la saga James Bond ressemblent de plus en plus à de longs spots publicitaires. Sony, Heineken, Aston Martin et autres marques luxueuses se battent pour s’incruster dans les aventures de l’espion le plus célèbre de tous les temps, qui est aussi le roi du placement de produit, dans un procédé qui ne date pas d’hier. L’agent 007 pratique le placement de produit depuis plus de cinquante ans et la franchise est devenue une véritable référence pour les professionnels du marketing. Un James Bond ne serait plus un James Bond sans l’apparition de ces marques !

A l’occasion de la parution de son dernier film, de nombreuses marques ont placé leurs produits dans le dernier long métrage de James Bond, 007 « Spectre », en salles depuis le mercredi 11 novembre 2015. En tout, ce sont une douzaine de marques partenaires qui assurent la promotion du film à moindre coût et qui contribuent donc tant à son financement qu’à son succès.

Les marques de Spectre

Dans cette dernière saga, le roi du placement de produit ne cesse de répéter sa préférence quant à la préparation de ses vodka-Martini. En effet, ce n’est pas que l’agent 007 soit devenu alcoolique. C’est surtout Sony, devenue coproducteur de «Spectre», a paraphé un accord de plusieurs millions d’euros qui inclut un placement de produits et une campagne publicitaire pour associer l’agent britannique à la vodka Belvedere. La filiale de LVMH devient ainsi pour ce film la troisième marque d’alcool partenaire de 007, aux côtés de Heineken et du champagne Bollinger.

Également dans «Spectre», l’agent 007 conduit trois voitures (Aston Martin, Jaguar, Land Rover), téléphone avec un Sony, s’habille chez Tom Ford, voyage avec les valises de  Globe-Trotter, affiche les attraits touristiques de son pays natal avec Visit Britain et signale le bon goût de ses James Bond Girls lorsqu’elles se font belles avec MAC Cosmetics.

 

Crédit photo : capital

À propos Thomas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Easter Egg, quand la friandise devient nourrissante

Œuf de Pâques, friandises, appétit… Il n’est pas question ici de cuisine, ...